Les techniques pour se démarquer en entretien d’embauche

Vous présenter est la première chose qui vous sera demandée par un recruteur en entretien d’embauche. C’est dire s’il s’agit d’une étape cruciale. Trois professionnels vous donnent des astuces pour rendre ce discours rythmé et vous différencier de la concurrence.

 1 – Adapter son discours à sa cible

Pour que votre discours de présentation tape dans l’œil de votre interlocuteur, encore faut-il connaître ses attentes. Avant de réfléchir au message que vous voulez transmettre, « renseignez-vous sur le poste occupé par la personne qui vous reçoit afin d’adapter votre discours », recommande Raffaella Dall’O, coach au sein du cabinet Energycoaching. Est-ce un consultant, un chasseur de tête, un responsable des ressources humaines ou un manager ? Les deux premiers seront surtout intéressés par vos compétences tandis que le responsable des ressources humaines se penchera sur votre personnalité. Enfin, le manager sera sensible à la dimension opérationnelle de votre profil. Pour gagner en efficacité, « vous pouvez également anticiper les questions que votre interlocuteur risque de vous poser et y répondre au sein de votre présentation », poursuit-elle. « Il faut prendre du recul sur vos expériences et expliquer ce qu’elles vous ont apporté comme savoir-faire et de savoir-être. »

 Présentation entretien d'embauche

2 – Être synthétique

Un entretien de recrutement est un échange qui doit rester équilibré. Mieux vaut donc ne pas prendre la parole trop longtemps. Raffaella Dall’O, coach professionnel,  conseille de préparer sa présentation comme un elevator pitch. « C’est un exercice de communication orale consistant à se présenter à quelqu’un en un temps record, entre le moment où les portes de l’ascenseur se ferment au rez-de-chaussée et celui où il atteint l’étage des décideurs », explique-t-elle. Dans le cadre de l’entretien, l’enjeu est de donner envie au recruteur de vous connaître en seulement quelques minutes. « Cela sous-entend de retranscrire l’essentiel de votre parcours et d’aborder qu’une ou deux expériences marquantes au regard du poste visé », précise-t-elle. S’il est intéressé par cet avant-goût, le recruteur ne manquera pas de vous demander d’approfondir, par la suite, certains points.

Lire la suite de l’article paru sur keljob.com en septembre 2013  logo-keljob_web